Je ne voyais pas quel était le meilleur endroit où parler de tous les comics que je lis, alors je l'ai créé.
Velvet tome 1 (Brubaker, Epting, Breitweiser)

Années 70. Velvet Templeton est une secrétaire travaillant pour ARC-7, une agence d’espionnage internationale qui emploie les meilleurs des meilleurs. Quand l’un de leurs agents (je dirais bien “le meilleur” mais ça commence à faire beaucoup de répétitions) est retrouvé mort, les rapports qu’elle passe au peigne fin la lancent sur une piste qui, de fil en aiguille, l’amène à déterrer bien des secrets et s’attirer autant d’ennuis. Son passé d’espionne de haut vol - dont elle a gardé plus que de beaux restes - lui devient alors bien utile…

image

Afficher davantage



Seconds, par Bryan Lee O’Malley

Après quatre ans d’attente, le Bryan Lee O’Malley nouveau est arrivé ! Il se prénomme Seconds et il se passe dans un res-tau-rant.

Quoi, il vous en faut plus ? OK : c’est l’histoire de Katie, bientôt la trentaine et chef de cuisine. Non contente d’avoir son nom sur le menu du meilleur restaurant de la ville, elle s’apprête à en ouvrir un deuxième où elle sera cette fois-ci associée et donc, propriétaire. Bref, elle a le vent en poupe. Enfin… ce serait bien si les travaux du nouveau resto avançaient plus vite au lieu de donner l’impression de reculer. Ou si son ex dont le sourire la fait toujours fondre évitait de se pointer au restaurant où elle a commencé une relation avec le chef qui la remplacera. Ou si le personnel de salle, si jeune et si stylé, ne lui donnait pas l’impression d’être déjà si vieille. Après qu’une des serveuses se brûle à cause d’une erreur de Katie, celle-ci retrouve au fin fond du tiroir de sa commode un petit carnet, un champignon et des instructions : il suffit qu’elle écrive son erreur, mange le champignon et s’endorme pour qu’à son réveil, l’erreur soit réparée. Attention, les règles sont les règles : elle n’a le droit qu’a un seul champignon ! Mais quand elle découvre qu’il en pousse plusieurs au sous-sol, elle ne résiste pas longtemps à la tentation de corriger une autre petite erreur. Puis un autre, moins petite, et de fil en aiguille…

Afficher davantage



Sorties comics VO du 17/09/14

image

La lecture marquante de cette semaine était sans grande surprise Edge of Spider-Verse #2, aka The Spider-Gwen issue, qui confirme tout le bien qu’on pouvait penser du chapitre après avoir vu les premières pages. On notera également la fin de Thor & Loki: The tenth realm, dans la droite lignée des chapitres précédents (c’est-à-dire bof), je suis toujours aussi incapable de critiquer The wicked & The divine alors je brode un peu comme d’hab’, les X-men de Bendis réservent quelques bonnes surprises (j’ai dit quelques) et Sensation Comics feat. WW séduit toujours grâce à sa cohérence.

Et cette rubrique va sans doute encore changer de forme : je vais certainement plus me concentrer sur les débuts de nouvelles séries, les fins d’arcs et les moments marquantes qu’essayer de dire un truc sur chaque chapitre.

Afficher davantage



djfanco:

All-New X-Men double-page spread by Sara Pichelli. Words by Brian Michael Bendis, colors by Marte Gracia.

Je crois que je ne réalise jamais assez l’apport des coloristes par rapport aux planches en noir et blanc…

(via sarapichelli)



Sorties comics VO du 10/09/14

Cette semaine, Ms. Marvel #8 est une fois de plus le cauchemar du chroniqueur, qui s’arrache les cheveux quant à la façon de parler de cette série qui est toujours aussi bien que dans les 7 chapitres qui ont précédé car elle a les mêmes qualités. Hawkeye #20 est différent : à l’angoisse du “le dernier chapitre de cette histoire à Los Angeles est paru il y a tellement longtemps, vais-je arriver à rentrer dedans ?” succède rapidement la joie du “ah ben oui, comment ai-je pu douter de Hawkeye ?” via des qualités supplémentairesCaptain Marvel #7 était par contre rigolo mais légèrement en-dessous de l’excellence à laquelle le précédent arc nous a accoutumés, et les New Warriors… continuent à être fidèles à eux-mêmes, entre vrais gros moments de fun et belles maladresses.

Afficher davantage



The Pride, par Joe Glass

Dernièrement, les deux plus gros éditeurs de comics ont pris pas mal d’initiatives pour amener un peu plus de diversité dans leurs titres. Avec The Pride, Joe Glass va carrément plus loin et crée carrément une équipe entière de héros queer. L’histoire s’ouvre avec Fabman qui, agacé de la façon dont les héros ouvertement queer sont perçus par la société, décide d’en appeler à ses connaissances gay, trans etc. pour former une petite ligue de justice et montrer au monde qu’ils ne sont pas des sous-héros, en combattant aussi bien les super-vilains que les idées reçues.

image

Afficher davantage



halcyonstarfish:

Danger may have been seen as harsh when she rebuffed Warlock’s initial attempts to impress her, but she has good reason to be wary of any male-identifying digital mind trying to get her attention, as even AIs aren’t safe from “nice guys”.

Astonishing X-Men #43: Whispering Machines, by James Asmus and David Yardin



Sorties comics VO du 27/08 et du 03/09/14

image

Je continue un peu à changer l’organisation de cette rubrique jusqu’à en trouver une qui me plaise vraiment (je crois que les notes sur 5, ce n’est vraiment pas mon truc en fait). Si jamais vous avez des suggestions, n’hésitez pas à m’en faire part, en attendant je continue à tâtonner :)

Afficher davantage



Journey into Mystery, par Kieron Gillen

"On ne peut pas comprendre Young Avengers si on n’a pas lu Journey into Mystery avant !” est une remarque qui revient de temps en temps à propos du run de Kieron Gillen sur les jeunes vengeurs. En fait c’est pas vrai, mais comme ce “voyage dans le mystère” est récemment ressorti sous forme d’une intégrale en 2 volumes, c’était l’occasion de découvrir les pérégrinations du jeune Loki avant qu’il ne vienne semer la zizanie parmi les Young Avengers.

Journey into Mystery (que nous appellerons JiM) a connu différentes formules : initialement recueil d’histoires au parfum de mystère, il est devenu pendant longtemps le lieu de résidence de Thor et des asgardiens. Lorsque le dieu du tonnerre eut droit à sa propre série The mighty Thor, les rênes de JiM furent confiées à Kieron Gillen qui y conta les aventures de Kid Loki. Après avoir beaucoup intrigué, le maléfique dieu du mensonge s’était en effet arrangé pour décéder en échappant au destin des morts asgardiens. Au lieu d’aller en Hel pour l’éternité, il se réincarna sur Terre en un jeune garçon innocent. Ayant gardé sa personnalité, sa tendance à l’intrigue mais aucun des souvenirs du vieux Loki, cet All-new Loki NOW! allait peut-être pouvoir se racheter auprès de tous ceux qu’il avait trahis, changer leur opinion et peut-être… changer lui-même ?

Afficher davantage



By chance or providence, par Becky Cloonan

En ce moment, on entend de plus en plus parler de Becky Cloonan : après quelques courtes interventions remarquées chez les Big Two (Batman ou Young Avengers notamment) et plusieurs collaborations avec Brian Wood, elle est à présent sous les feux des projecteurs grâce à Southern Cross chez Image et surtout Gotham Academy qu’elle co-écrit pour DC (les deux séries devraient débuter cet hiver). Mais avant cela, elle s’est notamment fait un nom grâce à trois courtes histoires auto-publiées, qui forment le recueil By chance or providence.

image

Un couple enlacé où l’un des amants tient un poignard ensanglanté, une armure et des coiffures qui suggèrent les temps anciens, un titre français qui dit Hasard ou destinée… Cette illustration résume à la perfection ce qu’on trouvera dans ce recueil. En effet, les trois histoires qui y sont rassemblées nous parlent d’amours impossibles à une époque reculée, mais sans donner dans la guimauve, plutôt dans le mystère saupoudré d’horreur.

Afficher davantage